Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Detail
Fédération Nationale du Bâtiment et Travaux Publics (FNBTP)

REVUE DE PRESSE

médias 24 | Croissance économique au Maroc: Le CMC plus optimiste que le HCP

19 juil. 2018

Mercredi 18 juillet, le Centre Marocain de Conjoncture a organisé une conférence de presse où il a dévoilé ses prévisions de croissance pour 2018 et 2019.

Sur le plan structurel, le CMC dresse à peu près le même tableau que le HCP:

- Essoufflement de la croissance.

- Vulnérabilité au climat.

- Transformation lente des structures productives.

- Faible rendement des investissements.

- Faible capacité de création d’emplois.

- Persistance des inégalités.

Mais sur le plan conjoncturel, l’institut présidé par Habib El Malki est plus optimiste. Alors que le HCP s’attend, dans le cadre de son dernier budget économique exploratoire, à une croissance de 3,1% en 2018 et de 2,9% en 2019, après 4,1% en 2017, le CMC prévoit 3,3% cette année et 3,8% l’année prochaine.

La différence réside dans les hypothèses retenues, à la fois pour l’offre et la demande.

Reprise du BTP, de l'industrie et de la consommation des ménages, selon le CMC

Le CMC prévoit donc également un ralentissement de la croissance par rapport à 2017, dû à un effet de base suite à la succession de deux bonnes campagnes agricoles en 2016/2017 et 2017/2018, non compensé totalement par la reprise des activités non agricoles.

Mais pour cette institution, le ralentissement devrait être moins important que ce que prévoit le HCP.

Du côté de l’offre, le secteur primaire (agriculture, fôret et pêche) devrait enregistrer une croissance de 3% en 2018 (à peu près le même chiffre que celui du HCP) et de 3,3% en 2019 (contre 0,3% pour le HCP). Ce dernier a retenu comme hypothèse une campagne agricole moyenne l’année prochaine.

Pour le secteur secondaire (industries extractives, construction, industries manufacturières), le CMC s’attend à 3,5% de croissance en 2018 (3,2% pour le HCP) et 4,2% en 2019 (3,3%).

Le Centre prévoit notamment une reprise du BTP (+3,1% en 2018 et +6% en 2019) et des industries de transformation (+2,8% et +3,2%)

Enfin, le secteur tertiaire (commerce et services) devrait évoluer, selon le CMC, de 3,3% en 2018 et 3,6% en 2019, contre 3,1% pour le HCP.

Du côté de la demande, le CMC prévoit une reprise de la consommation finale des ménages, avec une croissance de 5,2% en 2018 et de 5,8% en 2019, alors que le HCP prévoit un ralentissement à 3,3% puis à 3,4%.

Idem pour l’investissement: 6,3% et 5,7% pour le CMC, contre 5,6% et 3,6% pour le HCP.

La seule composante où l’institut d’Ahmed Lahlimi est plus optimiste concerne les exportations: +6,9% en 2018 et 2019, contre 6,6% et 6,1% pour le CMC.

Notons que les prévisions et les estimations du HCP peuvent être actualisées à l’occasion de prochaines sorties et publications. Idem pour le CMC. Mais généralement, quand les résultats de la comptabilité nationale sont publiés, ils sont toujours plus proches des prévisions du HCP.

Adhesion

Quelque soient vos métiers, vos domaines d’activité, votre taille, votre localisation rejoignez la FNBTP

POURQUOI DEVENIR ADHÉRENT

LES BONNES RAISON POUR ADHERER

DEMANDER UNE ADHÉSION

DOSSIER DE DEMANDE D’ADHESION

PROCÉDURE D’ADHÉSION

CONTENU INDISPONIBLE
BTPExpo